Judo club de Vauvert : A vos kimonos, c’est reparti !

Alain Noyer, nouveau président du club, fait le point sur la rentrée sportive.

C’est votre première saison à la présidence du Judo club de Vauvert ?

Oui, j’assure la présidence à la suite de Philippe Parant qui souhaitait prendre du recul après cinq années passées à la tête du club afin de consacrer tout son temps au développement de son entreprise. Je suis entouré d’un Bureau de quinze membres, dont le trésorier, Guillaume Hausberg et le secrétaire, Richard Andrieux.

 

Le club existe depuis combien de temps ?

Je suis en train de rechercher la date de création précise mais sachez que le club est né au début des années 80 dans le cadre  de la structure omnisport de l’Athlétique Club Vauverdois.

Depuis plusieurs saisons, votre fils, Vincent Noyer, en assure la direction sportive.

Vincent est effectivement le professeur du club depuis quatre ans. Agé de 26 ans, Ceinture Noire 2ème Dan, diplômé d’Etat, il a succédé à Philippe Marchal.

Vous comptez combien de licenciés et quelles sont vos activités ?

Actuellement nous avons près de 140 licenciés (60 % de garçons, 40 % de filles).

Au Judo club de Vauvert, nous prenons les enfants à partir de quatre ans. Nous faisons de l’initiation au judo dans le cadre de l’activité Baby Judo. Il s’agit avant tout d’une éducation ludique. A partir de jeux, ils apprennent à se mobiliser, à développer leur motricité, leur concentration, leur équilibre.

L’évolution et la pratique sportive se font ensuite par catégories d’âge : pré-poussins, poussins, benjamins, minimes, cadets, juniors, seniors.

 
 

Sport d’équilibre, sport éducatif, sport de défense, le judo est adapté à toutes les tranches d’âge et aux motivations de chacun.

Les activités du club sont organisées de façon à ce que chaque adhérent puisse évoluer à son rythme et trouver son épanouissement.

Quelles sont justement ces activités ?

Outre le Baby Judo, dont je viens de vous parler, nous avons le judo loisir et le judo de compétition,  le Taïso et le Self-Défense.

Le judo loisir comme son nom l’indique s’adresse à ceux qui veulent pratiquer une activité physique avant tout comme un loisir. Ainsi, il permet, à partir de l’apprentissage des techniques de judo, de faire travailler son corps, de développer sa force, sa souplesse, son adresse… et tout cela dans une ambiance détendue et conviviale.

Le judo-compétition – je vais y revenir – c’est un peu l’activité phare du club. Mais, c’est au niveau de l’Entente Camargue Judo que nous le pratiquons.

Le Taïso, pour faire simple, on va dire qu’à l’origine c’était la préparation du corps pour les judokas. Aujourd’hui, c’est une discipline à part entière qui constitue une alternative douce aux activités de remise en forme, une approche souple aux arts martiaux. Le Taïso favorise l’entretien et l’amélioration du potentiel physique, le renforcement musculaire, l’assouplissement et l’élimination de signes de stress.

Le cours de self-défense est appelé également à se développer. Il a lieu le lundi de 19h30 à 21h. Il accueille une quinzaine de participants. On y apprend à gérer une situation délicate, à assister une personne qui vient de se faire agresser. Là encore, maîtrise de soi, souplesse, rapidité, gestion du stress sont les principes de base.

Parlez-nous maintenant du judo de compétition.

Depuis plusieurs saisons, nous nous sommes associés avec les clubs d’Aimargues, d’Aigues-Mortes, de Bernis, du Grau-du-Roi, pour créer l’Entente Camargue Judo.

L’entente compte 80 compétiteurs (de benjamins à seniors) et obtient de bons résultats que ce soit en championnat du Gard, en championnat du Languedoc-Roussillon ou même au niveau national.

La compétition de judo se compose de combats de cinq minutes (séniors et vétérans), de quatre minutes (cadets et juniors) pendant lesquels deux judokas marquent des points pour des projections et des prises dans le but d’immobiliser ou de faire chuter leur adversaire.

Les compétitions se déroulent en poules ou en tableaux établis en fonction des différentes catégories de poids.

Quels sont vos objectifs pour la saison 2012-2013 ?

Nous souhaitons que nos compétiteurs obtiennent les meilleurs résultats dans les tournois, les championnats départementaux et régionaux, qu’ils portent haut les couleurs de Vauvert et de l’Entente Camargue Judo, que nos adhérents trouvent beaucoup de plaisir à pratiquer le judo dans le cadre des activités du club.

Le Judo club de Vauvert est un acteur majeur de la vie associative. Nous allons participer au Téléthon qui se déroulera les 7 et 8 décembre prochains ; Vincent Noyer va également s’impliquer en faveur des handicapés ; nous comptons développer l’animation du club et tisser du lien avec les lotos, les repas, les sorties.

 

Que vous dire de plus ? Le Judo club de Vauvert, implanté depuis une trentaine d’années au cœur de la vie locale, doit poursuivre son chemin vers la réussite et l’excellence, dans le respect des valeurs traditionnelles de ce sport : la politesse, le courage, la sincérité, l’honneur, la modestie, le respect, le contrôle de soi et l’amitié.

Partagez !

A propos de l'auteur :

Guy Roca