Aimargues : succès pour la balade commentée des journées du patrimoine

  • Le groupe a déambulé à travers rues pour arriver à l’un des deux lavoirs.

Samedi 16 septembre, dans le cadre des journées du patrimoine, une balade commentée a été organisée à Aimargues à l’initiative des associations Adeles et Litoraria. Ce n’est pas moins d’une quarantaine de personnes qui ont répondu présent.

Le rendez-vous a été donné devant « la glacière », un monument important, il n’existe que cinq glacières communales dans le Gard. Elle a été construite au XVIIIème siècle et avait pour fonction de conserver la glace pour tenir les aliments au frais. Cet édifice a été restauré en 1991 mais demande de nouveau à l’être aujourd’hui.

Le commentateur Pascal Rey a commencé par expliquer l’origine d’Aimargues au XIIe siècle. Avant la population se répartit dans les nombreuses autres villas du territoire : Saint-Sylvestre-de-Teillan au sud, Saint-Michel-de-Varanègues à l’ouest, Saint-Gilles-de-Missignac, Saint-Roman-de-Malaspelles au nord, Saint-Cirice de Margues et surtout Saint-Saturnin de Nodel à l’est. Le déclin et la désertion progressive de ces paroisses verront l’émergence du village d’Aimargues.

Le groupe a ensuite déambulé à travers rues pour arriver à l’un des deux lavoirs. L’un d’entre eux, datant de 1905, est encore quasi-intact alors que pour le second, situé au nord du village sur les quais de la Fontaine, datant de 1875, ne subsiste que le bassin.

Ce fut ensuite le point d’orgue de la visite avec l’église et la mairie avant d’aller au temple et finir par un repas tiré du sac.

A propos de l'auteur :

Stéphane Chesnais

Après cinq années passées dans le métier de Webmaster en tant qu'indépendant, je suis très enthousiaste à l'idée de participer à ce projet. Mon expérience au Midi Libre pendant deux ans, m'a permis d'acquérir des connaissances en matière de reportage et journalisme local. Aujourd'hui avec V+ Petite Camargue, j'aspire à partager un maximum d'infos avec vous !