Vauvert : une belle rentrée pour le centre culturel Robert Gourdon

  • Laurence Meizonnet, nouvelle directrice du centre culturel Robert Gourdon

Pour sa première rentrée, Laurence Meizonnet, la nouvelle directrice du centre culturel Robert Gourdon, est optimiste.  D’abord secrétaire d’accueil depuis 1999, la nouvelle directrice connaît bien le fonctionnement du centre et souhaite tout mettre en œuvre pour sa solidification et son développement avec le soutien du conseil d’administration et des bénévoles.
Laurence Meizonnet confie « J’aime beaucoup mon travail. Les rencontres, les gens qui nous font découvrir leur passion, la gestion de projet, la communication, les créations d’affiches… Ce travail est très varié et tous les volets de cette activité sont aussi passionnants les uns que les autres. »
Avec cette nouvelle responsabilité, la directrice note que cela « ne l’a pas véritablement changé », « Je me suis toujours senti responsable du bon fonctionnement de centre » explique-t-elle.

Baisse des subventions

Une baisse des subventions municipales de près 25% sur le second semestre 2016 entraînera la non-embauche d’une secrétaire d’accueil.
Malgré cela, Laurence Meizonnet se veut rassurante « l’association se porte bien, et le centre démarre la saison avec une volonté toujours renouvelée d’élargir son public et de proposer de nouvelles activités aux Vauverdois et à nos voisins. »
«Jusqu’à présent, la subvention comportait deux parties dont une part de fonctionnement et une part dédiée au salaire du directeur. La commune de Vauvert, représentée par le maire, Monsieur Jean Denat, a fait le choix de supprimer cette dernière, la subvention de fonctionnement a toutefois été revalorisée de la moitié de cette somme. » Poursuit-elle. « Nous n’avons jamais eu de dettes, le déficit même s’il était récurrent chaque année, ne mettait pas en danger le centre. Malgré la baisse des subventions, nous sommes tout de même en capacité de continuer à fonctionner et même plus, l’équilibre du budget a été rétabli. » Confie la directrice. «Par contre, les avenants à la convention avec la mairie signés pour six mois ne permettent pas une grande lisibilité, il serait préférable qu’ils soient prévus sur une période plus longue, trois ans comme précédemment nous paraîtrait plus efficace et confortable .» Avoue-t-elle.
« Je vais continuer à développer les prestations qui constituent notre première source de revenu. » Conclut la directrice.

Beaucoup de nouveauté cette année

En effet, le centre culturel a mis en place cette année, 40 activités accompagnées par 35 animateurs, dont la moitié sont des bénévoles. Parmi toutes ces activités, beaucoup de nouveautés ; Conversation en italien, cours de rock, tricot et crochet en plus du point de croix, scrapbooking. A côté de cela, trois nouveaux stages au premier trimestre seront organisés avec un stage d’encadrement, (réalisation d’un cadre en trois samedis après-midi), un stage d’informatique avec dix séances (étant déjà complet, un autre est prévu en janvier), et enfin un stage de lady styling (attitudes très féminines sur des pas de salsa en complément des cours de salsa).

Pour Laurence Meizonnet, « cette rentrée sera quand même marquée par la disparition brutale de Jean Menissier, notre ami et directeur du centre pendant plus de dix ans ». Résolument tournée vers l’avenir, la nouvelle directrice poursuit « C’est un atout pour la ville, qui met à disposition ces locaux, d’avoir un tel centre qui propose autant d’activités et qui accueille sept cent adhérents chaque semaine. Un centre culturel qui propose autant d’évènements et de galas toute au long de l’année. »

 

 

Centre Culturel Robert Gourdon

2 av. Robert Gourdon
30600 Vauvert
Tel 04 66 88 23 63
Ouverture
Lundi 14h/18h 
Mardi 14h/18h
Mercredi 9h/12h-14h/18h
 Jeudi 14h/18h
Vendredi 9h/12h
 
 
 

A propos de l'auteur :

Stéphane Chesnais

Après cinq années passées dans le métier de Webmaster en tant qu'indépendant, je suis très enthousiaste à l'idée de participer à ce projet. Mon expérience au Midi Libre pendant deux ans, m'a permis d'acquérir des connaissances en matière de reportage et journalisme local. Aujourd'hui avec V+ Petite Camargue, j'aspire à partager un maximum d'infos avec vous !