Rencontre des tauromachies

  • Hadrien Poujol qui a effectué ses derniers rasets sous l’ovation du public n’a pas manqué de rendre hommage aux éleveurs de taureaux et toros, sans qui le spectacle taurin n’existerait pas.

Placé sous le signe de l’amitié et du culte du taureau, le jubilé d’Hadrien Poujol a permis au public fort nombreux qui emplissait les arènes de Vauvert de goûter aux trois grandes formes de tauromachies pratiquées dans le monde : la course landaise, la corrida, la course camarguaise. Des spectateurs enthousiastes qui ont applaudi aux exploits des stars de chaque discipline. L’écarteur, Batistes Bordes, les sauteurs, Nicolas et Guillaume Vergonzeanne, sportifs de haut niveau, nous ont donné frisson sur frisson, Sébastien Castella, vedette internationale de la tauromachie, Jérémy Banti, Mehdi Savali, talentueux toreros se sont illustrés dans une « tienta de macho », les as du crochet ont affronté avec adresse et témérité les vaillants cocardiers, Bayard, Courrejau, Scipion et Artalet. Hadrien Poujol qui a effectué ses derniers rasets sous l’ovation du public n’a pas manqué de rendre hommage aux éleveurs de taureaux et toros, sans qui le spectacle taurin n’existerait pas et en particulier, les ganaderias, Robert Margé, San Sebastian, les manades Nicollin, Blatière-Bessac, Saumade, Laurent qui ont fourni l’excellent bétail de ce moment inoubliable.

Partagez !

A propos de l'auteur :