Lutte contre le réchauffement climatique : C’est l’affaire de tous

  • Le Pont de Laute au Cailar le 12 octobre 2014 - Photo Jean-Pierre Trouillas

 

Sècheresse record, incendies à répétition, tempêtes dévastatrices, ouragans, inondations, la multiplication des catastrophes naturelles a de quoi nous inquiéter et nous interpeller. Pour la plupart des experts, l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes est principalement due à l’évolution du climat.

Ce changement climatique dont plus personne ne peut nier la réalité résulte en grande partie de l’accroissement des gaz à effet de serre et de la hausse des températures que cela engendre.

 

Prévisions du GIEC : + 82 cm d’ici 2100 si on ne fait rien.

Afin de lutter contre le réchauffement climatique et de faire face aux menaces écologiques croissantes, la France, comme de nombreux pays à travers le monde, s’est engagée dans un processus de transition énergétique.
Encore fallait-il traduire cette démarche volontariste en actions concrètes sur le territoire. C’est le but des plans climat-air-énergie-territoriaux (PCAET).

Qu’est-ce qu’un Plan Climat-Air-Energie Territorial ?

Un Plan Climat Energie Territorial (PCAET) est un projet territorial de développement durable dont la finalité est la lutte contre le changement climatique et l’adaptation du territoire. Il permet à la fois de réduire les émissions de gaz à effet de serre et les consommations d’énergie et de s’adapter aux évolutions du climat.

La loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (TEPCV) de 2015 introduit l’obligation pour les Communautés de Communes de plus de 20 000 habitants d’élaborer un Plan Climat Air Energie Territorial avant le 31 décembre 2018 pour l’ensemble de ses communes membres : Aimargues ; Le Cailar ; Beauvoisin ; Aubord et Vauvert.

Les objectifs

Les Plans Climat Air Energie Territoriaux visent ainsi cinq grands objectifs :

  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • Réduction des émissions de polluants atmosphériques et de leur concentration
  • Amélioration de l’efficacité énergétique et donc réduction de la consommation d’énergie
  • Développement des énergies renouvelables
  • Adaptation au changement climatique

Les élus de la Petite Camargue ont bien conscience de la nécessité de prendre en compte les problématiques et les opportunités liés au climat, à l’air et à l’énergie. Le territoire est d’ores et déjà impacté par le changement climatique. Le Plan Climat Air Energie Territorial apparaît comme un moyen pour faire émerger des solutions innovantes et cohérentes à l’échelle des cinq communes.

Depuis début 2017, la Communauté de communes de Petite Camargue s’est ainsi engagée dans cette démarche. Elle a été retenue parmi les treize lauréats de l’Appel à Projets de l’ADEME Occitanie intitulé « Territoires engagés dans une transition énergétique écologique ambitieuse en région Occitanie » et bénéficie désormais d’un accompagnement technique et financier.

La méthode, le calendrier

Pour construire un Plan Climat Air Energie Territorial qui atteigne les objectifs fixés par la loi TEPCV, la Communauté de communes se doit de mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire : entreprises, associations, partenaires institutionnels et citoyens. En effet, tous sont concernés par ces questions et doivent donc être associés tout au long de la démarche qui se décline en plusieurs étapes : diagnostic ; plan d’actions ; système de suivi et d’évaluation.

Le diagnostic doit permettre de réaliser un inventaire des émissions de gaz à effet de serre ; des polluants atmosphériques ; de la consommation d’énergie ; de l’état de la production des énergies renouvelables sur le territoire mais aussi de sa vulnérabilité face au changement climatique. Elaboré avec l’appui du bureau d’études eQuiNeo de Montpellier (rapport de synthèse prévu en mars 2018), le diagnostic sera ensuite partagé avec l’ensemble des acteurs du territoire dans le cadre de groupes travails. Plusieurs sont prévus : un réunissant les services de la Communauté de communes ; un autre réunissant les entreprises ; un spécialisé sur le changement climatique et un dernier réunissant des citoyens volontaires souhaitant s’engager dans la construction de ce plan.
Ces quatre groupes de travail seront également amenés à se réunir dans trois forums aux objectifs différents :

  • Un forum permettra de partager les enjeux du diagnostic Climat-Air-Energie
  • Un forum permettra de hiérarchiser les actions proposées par les groupes de travail
  • Un forum permettra de restituer le document final et le travail accompli

Les élus seront également mobilisés dans le cadre du comité de pilotage mais aussi dans le cadre d’ateliers thématiques.

La Communauté de communes de Petite Camargue s’est engagée auprès de l’ADEME à voter son projet de PCAET en Conseil Communautaire avant fin novembre 2018.
Elle aura ensuite 6 ans pour faciliter et coordonner la mise en œuvre les différentes actions identifiées.

Tous acteurs du climat !

Le dérèglement climatique devient un enjeu majeur pour les pays et les populations de la planète. Les questions de pollution, de prévention des risques, de traitement des déchets, d’économie de ressources et d’énergie intéressent chacun d’entre-nous. Nous sommes tous concernés. La réussite du Plan Climat Air Energie Territorial passe par la participation active de tous les acteurs, collectivités, entreprises, associations, citoyens.

 

Partagez !

A propos de l'auteur :

Guy Roca