Vauvert : Soirée lecture autour du Prix de la Nouvelle Érotique

 

De la vertu des plantes aphrodisiaques à la plume enflammée des auteurs du Prix de la Nouvelle Érotique, la transition s’est faîte naturellement le temps d’une soirée lecture, jeudi 14 décembre à l’Espace Culture Jean Jaurès.

Dans le cadre de l’exposition « Plante des Dieux, plantes des Démons », le service culturel de la Ville et l’Adjointe déléguée, Marie-José Doutres, nous ont invités à partager un moment d’évasion dans l’imaginaire en compagnie des Avocats du Diable.

Peggy Liby, la très active chargée de mission de l’association a présenté le Prix de la Nouvelle Érotique qui fête cette année sa troisième édition.

Il s’agit d’une performance d’écriture qui se déroule sur une nuit. Pas n’importe quelle nuit, c’est la nuit du passage à l’heure d’hiver (cette année, la nuit du 28 au 29 octobre). Les auteurs disposent de ce laps de temps pour rédiger leur texte. Ils se préinscrivent, ils reçoivent à minuit par mail , un contexte de situation, un mot final, et, ils ont jusqu’à 7 heures du matin pour écrire leur nouvelle.
La première année, 368 auteurs se sont pliés à l’exercice. Le jour J, au petit matin, les organisateurs ont reçu 272 textes. L’année dernière, ils étaient 406. Alors, vu la progression exponentielle, afin de permettre une lecture attentive de tous les textes et de garantir un processus de sélection méthodique et populaire à la fois, l’association a décidé de limiter le nombre de participants aux 300 premiers auteurs inscrits.
Le jury de la Nouvelle érotique est co-présidé par Françoise Rey, écrivain, icône de la littérature érotique avec notamment « La femme de papier » , et Jean-Pierre Chambon, psychanalyste. Ils sont entourés de Julia Palombe, auteur, chanteuse, chorégraphe rock, Pierre Jaccaud, metteur en scène, très impliqué dans l’art contemporain et l’art africain avec la fondation Blachère, Nicolas Rey, écrivain, scénariste, Franck Spengler, fondateur des Editions Blanche, Marion Mazauric, directrice des éditions Au Diable Vauvert, Jacques-Olivier Liby, président de l’association Les Avocats du Diable et fondateur du PNE.

La soirée a débuté par la lecture de la préface de Jean-Pierre Chambon du PNE 2016, Noir d’ancre.  La diction claire et expressive de Peggy Liby a fait apprécier les textes du lauréat 2017, Pascal Hella et d’Anne Bourrel (Vénus au parking).
Une sympathique collation a clôturé le dernier Jeudi de Jaurès de l’année.

Un grand merci aux Avocats du Diable qui nous font partager la lecture du Prix de la Nouvelle Érotique.
Vous pouvez directement découvrir ces textes en cliquant sur le lien de l’ouvrage en bas de page.

 

 

Partagez !

A propos de l'auteur :