La Maison de la justice vous facilite l’accès au droit

La Maison de la justice et du droit de Vauvert (MJD) permet à tous les habitants de la Communauté de communes de Petite Camargue (CCPC) un meilleur accès au droit.
Ouverte depuis 2001, elle a d’abord était une antenne de la Maison de la justice et du droit de Nîmes. Depuis septembre 2013, elle est devenue complètement autonome avec la nomination de la greffière Mme Christine Hatier. Elle est assistée par Stéphanie Vigroux, agent de la CCPC, partenaire de la MJD.

Qu’est-ce qu’une Maison de la justice et du droit ?

Etablissements judiciaires de proximité, les MJD  accueillent et informent sur les droits. Elles proposent gratuitement certains modes amiables de règlement des conflits et une aide pour chaque situation personnelle.
Les MJD assurent une présence judiciaire dans les villes éloignées des Palais de Justice. Elles réservent un accueil spécifique et en toute discrétion permettant l’orientation du justiciable.
Il n’en n’existe que trois dans le département ; à Nîmes, Bagnols-sur-Cèze et Vauvert.

Pourquoi et pour qui ?

« Nous sommes là pour renseigner gratuitement tous les habitants pour des problèmes administratifs ou judiciaires. Nous sommes un service gratuit de proximité » répond Christine Hatier.

La MJD contribue à rapprocher la justice de la population. Elle offre aux habitants de Vauvert et des communes avoisinantes, en particulier aux personnes les plus démunies, les moyens de se repérer dans les circuits administratifs et judiciaires.

En 2016, la MJD a reçu plus de 900 visiteurs dont 600 Vauverdois, et plus de 2 200 appels téléphoniques.

Les services de la Maison de la justice et du droit

Pour répondre aux besoins de chacun, des permanences sont tenues par plusieurs intervenants : des avocats généralistes, mais aussi avocats du droit du travail et avocats de l’enfant, l’ A.G.A.V.I.P (Association Gardoise d’Aide aux Victimes d’Infractions Pénales) aide les victimes et l’Association Léo Lagrange aide l’usager qui rencontre des difficultés financières.
L’A.D.P.M.F. (Association Départementale Professionnelle de Médiation Familiale) est une association de médiateurs familiaux formés qui accompagnent dans la recherche d’accords viables et satisfaisants chacun des membres de la famille dans le respect des besoins, des droits et des devoirs de chacun. Le SPIP (Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation) assure le suivi des personnes en libération conditionnelle.

 

La MJD, 310 rue Emile-Zola est ouverte du lundi au vendredi  de 9 h 00 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30; contact 04 66 88 88 40

Partagez !

A propos de l'auteur :

Stéphane Chesnais

Après cinq années passées dans le métier de Webmaster en tant qu'indépendant, je suis très enthousiaste à l'idée de participer à ce projet. Mon expérience au Midi Libre pendant deux ans, m'a permis d'acquérir des connaissances en matière de reportage et journalisme local. Aujourd'hui avec V+ Petite Camargue, j'aspire à partager un maximum d'infos avec vous !