Les quatre héros du Vistre

Ces quatre héros ont sauvé bien plus que trois vies le 23 février dernier.

Tout commence lorsque Géraldine Belmonte vauverdoise et mère de deux enfants sort de la route, sa voiture tombe dans le Vistre, pique du nez et se remplie d’eau. Trois voitures s’arrêtent, quatre hommes descendent et se dirigent sans réfléchir dans l’eau glaciale pour sauver ces personnes. Ils n’ont pas hésité une seconde à braver le froid pour porter secours à une mère de famille et ses deux jeunes enfants en situation de danger extrême pour leur vie.

Sans le savoir ils sont en train de réaliser un acte héroïque. Geraldine Belmonte explique son histoire avec beaucoup d’émotion et elle a cru que c’était la fin. Le destin en a décidé autrement et heureusement pour sa famille, ses amis et ses collègues de travail.

Une chaine humaine s’opère tout naturellement entre les quatre hommes, Kevin Menneson sort lily rose âgée de 5 ans, Brice Uriol détache Jean-Baptiste 2 ans et Nicolas Mysiorska et Florian Rocha aident Géraldine Belmonte à sortir de la voiture.

Brice Uriol gardera en mémoire la main du petit garçon sur la vitre dans la voiture.

La maman a eu peur et elle a du rassurer ses deux jeunes enfants dans la voiture. Elle a su garder son calme « s’étonne t-elle » et le soulagement s’est opéré quand elle a vu la porte arrière s’ouvrir et ces quatre hommes qui couraient à son secours et à celui de ses enfants.

Elle réalise que le pire aurait pu arriver et les cauchemars s’installent. Devant ce mal être, elle sent que c’est difficile et trouve la force et le réflexe de consulter une kinésiologue et une psychologue pour elle et ses enfants. On ne ressort pas indemne d’un tel accident. Chacun d’entre eux réalisent et ont le contre coup. Ce qui est certain c’est que leur destin sera lié à vie.

Il était tout naturel de leur remettre à chacun d’entre eux la médaille de leur ville pour leur acte de courage et de dévouement et de recevoir toute la considération de la république. Une cérémonie a été donnée en leur honneur le vendredi 8 mars à la mairie d’Aimargues. Les maires des municipalités concernés René Balana (maire de Vergèze), Pierre Maummejean (maire d’Aigues-Mortes), Joël Tena (maire du Cailar) et Jean-Paul Franc (maire d’Aimargues, Président de la communauté des communes de Petite Camargue) étaient présents ainsi que les représentants de la Gendarmerie nationale, la Police Municipale de chaque village concerné, la Police intercommunale et les Pompiers.

Lors du discours de chacun des maires, les yeux de Nicolas Mysiorska se rougissent  et beaucoup de visages de l’assistance se tendent car le pire a été évité …

 

Partagez !

A propos de l'auteur :

Tania Lafond

Je suis comptable expérimentée, passionnée de littérature. Je suis enthousiaste à l'idée de vous faire découvrir Aimargues à travers mes reportages. Ce joli village est dynamique avec un tissu associatif dense.