Beauvoisin Franquevaux : La médiathèque le « troisième Lieu »

  • Monique Christol et Laurine Tan Ham

Le monde évolue et la bibliothèque municipale n’a pas échappé à la règle. Le multimédia est à l’origine de l’émergence des médiathèques et cette transformation ne repose pas sur un modèle unique et figé, la mutation continue et chaque agglomération la dose à sa manière.

Pousser la porte de la médiathèque et découvrir…

La médiathèque  de Beauvoisin Franquevaux a été inaugurée en 1999, disposant d’environ 11 000 ouvrages pour quelques 800 adhérents et scolaires .  Laurine Tan Ham,  de formation scientifique, est en charge de la gestion de la bibliothèque et de la programmation culturelle avec Monique Christol,  ajointe déléguée à la culture .

« La médiathèque à Beauvoisin est un centre de rayonnement culturel, dans une période de mutation.  Jusqu’à présent, il y avait une séparation entre la programmation culturelle et la vie de la bibliothèque. Avec la disparition des emplois aidés, il a fallu repenser toute l’action culturelle de la commune avec un recentrage de ce rayonnement sur la bibliothèque. Revoir cette place autrement au sein de la cité, démystifier ce lieu et le rendre plus convivial  et accessible à tous. »

 

Bibliothèque « troisième lieu »

 Concept des années 1980 du sociologue américain Ray Oldenburg, faisant référence à l’extension des agglomérations par lotissements périphériques dépourvus de lieux de sociabilité.

« Place intermédiaire entre le lieu de travail et le cercle familial. Normalement une bibliothèque est un lieu silencieux où on emprunte des livres, lieu d’étude et de lecture. Il faut aujourd’hui le concevoir comme un lieu de rencontre et de vie, le rendre avenant  pour donner aux gens l’envie d’y revenir et aux nouveaux arrivants l’envie d’y rentrer »

Les Projets

L’objectif de Laurine est de créer des pôles d’attraction avec ce qui existe déjà l’heure du conte pour les enfants, le cinéma, les programmations théâtrales, les nuits de Franquevaux avec des concerts classiques, jazz, la nuit rêveries  nature et de nouveaux projets. Le festival Artéquinoxe est déprogrammé faute de moyens logistiques.

« Ces projets concernent un partenariat avec la Communauté de Communes de Petite Camargue  dans le cadre du développement durable et le Plan climat Air Energie, avec le Syndicat Mixte des nappes Vistrenque et Costières, pour des solutions alternatives aux pratiques phytosanitaires. Ces organismes ont des actions sur le territoire qui ne sont pas connues du grand public, la mise en place d’opérations de médiation en commun pour relayer l’information. Soirée débat, sorties guidées, semaine du développement durable en collaboration avec l’association Solidarité Jeunesse vont se concrétiser dans les mois à venir… »

Un tout nouveau  atelier créatif en phase de test est proposé le samedi matin dans la médiathéque. Ces ateliers de travaux manuels sont collaboratifs.

« Le savoir se transmet entre participants, aucun intervenant, c’est collaboratif et intergénérationnel, l’objectif est de faire se rencontrer des personnes de classes et d’âges différents, le contact se fait par le biais d’un groupe de discussion whatsApp messenger, la médiathèque s’occupe de la communication via sa lettre numérique »

Sont évoquées  : la création d’un système grainothèque d’échange de graines,  de jardinières partagées manière de ré-inviter la nature dans l’agglomération.

 

 

Programmes à venir

médiathèqueMercredi 16 mai   sortie « les plantes sauvages dans la ville »

vendredi 25 mai soirée débat « Autour des villes et leur devenir »

samedi 26 mai mini festival sur le développement durable

 

Partagez !

A propos de l'auteur :

André Michel Rodriguez

Retraité, je pratique la photographie, je randonne, je pêche et j'aime découvrir et expérimenter des activités diverses.