Jazz à Vauvert : une belle affluence pour la première journée du festival.

  • Envoutante Imany

Olivier Caillard et les Petits Loups de Petite Camargue sur la place des Halles

Olivier Caillard, pianiste, pédagogue, chef de chœur, chanteur, arrangeur et compositeur est issu d’une famille de musiciens classiques. Il est le créateur des « Petits loups du Jazz » qui se sont produit le vendredi 6 juillet sur le parvis des Halles. Ce concert a bénéficié de la collaboration de Viviane Simon, professeur et chef de chœur ainsi que le l’accompagnement des professeurs, musiciens professionnels, du stage de jazz d’été, organisé par l’école de musique. Un pur instant de bonheur et de joie collective qui a sonné l’ouverture du Festival Jazz de Vauvert.

 

Anthony Joseph en première partie dans les arènes Jean Brunel

Anthony Joseph : chant, Jason Yarde : saxophones alto et baryton, Thibault Rémy : guitare, Andrew John : basse, David Olubitan : batterie, Richard Baker : percussions

Originaire de Trinidad et Tobago, Anthony Joseph ouvrait la première soirée de concert dans les arènes de Vauvert. Deux ans après « Time » il revient à ses racines avec « Carribbean Roots ». Ce nouveau projet est un cocktail détonant de voodoo funk incandescent, de soul surréaliste et de free jazz. Accompagné de musiciens de très hauts niveaux, ce poète, romancier, musicien et chanteur a étonné, intrigué pour finalement émerveillé un public qu’il a fini par conquérir entièrement.

 

Imany nous parle d’amour et d’idéal et envoûte le public

Imany : chant, Stéphane Castry : basse, Stefan Goldman : guitare, Ludovic Bruni : guitare, Rodolphe Liskowitch : violoncelle, Jean-François Ludovicus : batterie, Julien Grattard : violoncelle, Laurian Daire : claviers

Ce concert était très attendu par un nombreux public conquis d’avance. Imany, c’est d’abord une voix au timbre chaud et profond. A la fois glamour, authentique et grand public; elle nous emmène dans son intimité pour nous conduire ensuite vers les problématiques du monde. A la fois douce, poète et engagée sa musique nous transporte dans un univers tinté de folk de rock et de soul. Née à Martigues, Nadia Mladjao de son vrai nom, a enflammé les arènes. Impossible de ne pas se laisser aller : on chante, on danse de la piste jusqu’en haut des gradins.

Partagez !

A propos de l'auteur :

Jean-Pierre Trouillas

Naturaliste, amoureux des sciences naturelles, de l’histoire, du patrimoine et des traditions. Passionné de photographie, des arts et de la culture. Curieux de tout en quelque sorte avec une furieuse envie de partager mes passions. Ex-éducateur à la retraite, mais toujours prêt à créer du lien par conviction et non par déformation professionnelle.