Jazz à Vauvert : Les concerts du 7 juillet en apothéose de ce cycle 2018

  • Cécile Mc Lorin Salvant l'enchanteresse.

Un marché avec la fanfare Krakens Brass Band

Cette fanfare est constituée d’un groupe de musiciens originaires de Paris. Leur nom leur a été inspiré par une légende scandinave qui évoque des monstres marins aux maintes tentacules. A l’évidence ils aiment la mer et c’est sans doute pour cela qu’on a pu les pécher ici et là dans les allées abyssales du marché matinal de Vauvert. Contrairement aux sirènes, il n’y avait aucun danger à les entendre. Ceux qui ont eu la chance de les écouter se sont surpris à se dandiner au rythme des vagues sonores. Un son jazzy aux saveurs afrobeat pour inonder de bonne humeur le centre ville.

Balade Jazz et Nature au Centre du Scamandre

En fin d’après-midi les mélomanes étaient conviés à une balade musicale au Centre du Scamandre. Un site ou les musiciens profitent d’un environnement remarquable pour sublimer leurs talents. Dès 18 heures, les artistes ont surgi du marais et sont venus à la rencontre du public en barquet. Les deux musiciens du jour s’installent sur un îlot où ils vont retrouver leurs instruments. Emmanuel Pi Djob, d’origine camerounaise, puise dans ses origines pour nous déverser une musique où se côtoie lumineuse densité des pulsations africaines, sombre raucité du Blues, éclat extatique du Gospel et émotion nue de la Soul. Le musicien et chanteur est accompagné de Jean-Charles Agou, incontournable jazzman nîmois, spécialisé dans les mélodies orientales et le jazz afro-américain. Un duo sublime dont on se souviendra longtemps entre mer et Costières. Le concert a été entrecoupé d’une petite déambulation dans le marais en guise d’entracte. Un apéritif est venu clôturer ce délicieux concert.

Pierre Bertrand & Caja Negra pour bien commencé la soirée

Pierre Bertrand : saxophone, Louis Winsberg : guitare, Jean-Yves Jung : piano, Xavier Sanchez : percussions, Sabrina Romero et Alberto Garcia : chant et danse, Minino Garay : batterie, Jérôme Regard : contrebasse

Cette deuxième soirée du festival dans les arènes Jean Brunel a démarré de fort belle manière avec Pierre Bertrand et son groupe Caja Negra. Cette « Boîte Noire » explore des musiques méditerranéenne et plus particulièrement le flamenco. «Inclassable», c’est la plus belle reconnaissance pour la musique de Pierre Bertrand qui réinterpréte le flamenco avec une vision jazz totalement assumée. Pierre Bertrand & Caja Negra débordent d’énergie créative et le public en redemande et se laisse embarquer par ses propositions ponctuées de chants et de danses. Lors du rappel il interprétera « Joy » pour la plus grande joie du public.

Cécile Mc Lorin Salvant en bouquet final

Cécile Mc Lorin Salvant : chant, Sullivan Fortner : piano, Paul Sikivie : contrebasse, Kyle Poole : batterie

La chanteuse arrive sur scène sans emphase… sa présence se suffit en elle même. Des son entrée ont sait qu’il va se passer quelque chose de sublime. Pas besoin pour Cécile Mc Lorin Salvant de décorum savamment étudié ou d’artifices pour nous mettre l’eau à la bouche. Elle est là sur la scène, toute de jaune vêtue, et sourit au public presque affectueusement. Aux premières notes de sa voix chaude et enveloppante on reste scotché sur son fauteuil. Une voix aux timbres multiples qui remue l’âme et illumine ses reprises du répertoire blues et jazz comme ses propres compositions. Cette chanteuse sur la piste des plus grandes avait déjà reçu le prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz en 2017 et elle vient de recevoir le Grammy du meilleur album jazz vocal pour son album Dreams And Daggers ! Les trois musiciens qui l’accompagnent sont remarquablesSobres, efficaces, virtuoses, ils sont en totale osmose avec la « diva ». Le temps semble s’être arrêté, le public est silencieux pour ne rien perdre de ce pur bonheur. Deux rappels et un magnifique bouquet de fleurs vont honorer la chanteuse et ses musiciens.

Partagez !

A propos de l'auteur :

Jean-Pierre Trouillas

Naturaliste, amoureux des sciences naturelles, de l’histoire, du patrimoine et des traditions. Passionné de photographie, des arts et de la culture. Curieux de tout en quelque sorte avec une furieuse envie de partager mes passions. Ex-éducateur à la retraite, mais toujours prêt à créer du lien par conviction et non par déformation professionnelle.