Franquevaux : Festival et Fête Votive

  • Festival et fête votive

Franquevaux

On ne passe pas à Franquevaux, on y vient. La route s’arrête ici contre les berges du canal du Rhône à Sète et la guinguette de Thomas ,  face au marais de la Petite Camargue, presque le bout du monde.

Son territoire est labellisé « grand site de France » et depuis peu « grand site d’Occitanie » , chargé de l’histoire prestigieuse de son abbaye cistercienne.

On pourrait croire  ce hameau tranquille et silencieux, mais il possède  son Festival  » les Nuits de Franquevaux » et sa fête Votive  avec ses traditions taurines camarguaises qui se sont déroulés de fin juin à début  juillet 2018.

Les Nuits de Franquevaux

8ème édition  de ce  festival initié par Monique Christol , adjointe déléguée à la culture et à Franquevaux  et Laurine Tan Ham, en charge de la gestion de la médiathèque et de la programmation culturelle sur la commune de Beauvoisin.

« Occasion  de belles découvertes musicales grâce à la programmation de Laurine , une manifestation qui reste simple et conviviale . Franquevaux confère aussi une atmosphère particulière à ces événements qui ont fait le bonheur  de l’auditoire avec des moments uniques malgré la coupe du monde de football qui a fait un peu d’ombre à certaines soirées… »    Monique Christol.

Un rendez-vous sous les étoiles avec le club d’astronomie Orion 2000 de  Beauvoisin présidé par Bernard Desnoyer , une découverte du ciel et des cratères de la lune accompagnée par le guitariste Nadir SaKhri.

Répertoire classique revisité par Franck Marty et frédéric Lefèvre, joué avec des instruments insolites et incongrus à la chapelle.

Pique-nique en chanson avec Scarlett Déon et séance de cinéma sur la place de Franquevaux.

La « Cie du swing »  a clôturé ces Nuits de Franquevaux  à la guinguette de Thomas sur les berges du canal.

 

La Fête Votive à Franquevaux entre le blanc des chevaux et le noir des taureaux

Dans la suite du festival la fête votive a égayé les rues du hameau  durant 3 jours,  événement très attendu des passionnés car toujours animé.

Ce n’était pas gagné pour la nouvelle équipe du Comité des Fêtes de Franquevaux  emmené par le gardian amateur Emmanuel Rodier, mais malgré certains aléas et grâce à leur persévérance  la « vote » a pu avoir lieu.

La foule était présente et le taureau camarguais  à l’honneur avec un festival d’abrivado et de bandido et un départ du champ souvent mouvementé par des échappées au grand bonheur du public. Les manades locales Martini et Cayzac bien présentes avec un festival de longue, lâcher de 20 taureaux jusqu’au pays et « roussataïo » de juments et leurs poulains de La guinguette de Thomas Fougairolles qui a assuré aussi les déjeuners et la brasucade de moules.

Malgré quelques contretemps d’horaires et de parcours, l’ambiance était là pour les apéritifs ,  soirées avec DJ et forains et la ferveur des participants aussi.

La fête s’est très bien passée et dans une ambiance conviviale, rendez-vous l’année prochaine.

 

 

Partagez !

A propos de l'auteur :

André Michel Rodriguez

Retraité, je pratique la photographie, je randonne, je pêche et j'aime découvrir et expérimenter des activités diverses.