Vauvert : Place à la fête, place à l’estrambord

C’est la dernière ligne droite ! Plus que quelques heures, et place à la fête, place à l’estrambord !

Organisée depuis des lustres la semaine du 15 août, la fête votive rassemble des milliers de personnes chaque année dans les rues de la ville. L’édition 2018 se veut plus que jamais conviviale, familiale et respectueuse des traditions et de l’environnement !

Vauverdois venus en famille, bandes de jeunes, amateurs et passionnés du monde de la bouvine, touristes… profiteront tout au long de 9 jours que dure la fête des nombreuses animations mises en place : déjeuners aux prés, peñas, groupes folkloriques, attelages et calèches, abrivado, bandido, toro de fuego, fête foraine, courses camarguaises, toro piscine, spectacles, bals et ambiances musicales, concours de boules, bodegas…

Les temps forts de la fête

Les abrivado longues (7 km) des prés aux arènes après le traditionnel déjeuner où chacun amène de quoi se restaurer et se désaltérer. Aux prés des Demoiselles, situés sur la commune du Cailar, les gardians trient les taureaux sélectionnés pour l’abrivado longue.

Toute la préparation et le savoir-faire des gardians est à découvrir en familles ou entre amis avant le départ de l’abrivado. Des centaines de participants accompagnent ensuite l’abrivado à pied, à vélo ou en calèches.

 

 

A Vauvert, un des hauts lieux de la bouvine, le taureau tient une place prépondérante dans la programmation de la fête. Des divertissements taurins sont proposés chaque jour dans les arènes Jean Brunel et, bien sûr, la course camarguaise s’y taille la part belle avec des affiches judicieusement concoctées par la commission des festivités.

Hommage à Pierre Aubanel

La journée du dimanche 12 août sera dédiée à l’emblématique manadier et deux expositions mettront en lumière ses talents de photographe.

 

Pierre Aubanel
Photo : Olivier Calleriza

La traditionnelle Journée à l’ancienne, moment phare de la fête, fera revivre le Vauvert d’antan.

 

 

Une fête foraine familiale sur les allées Victor-Hugo à l’ombre des platanes, des bals animés, des peñas et des ambiances festives dans les cafés et bodégas, rien ne manque pour que brille de mille feux la « vote » 2018.

Partagez !

A propos de l'auteur :

Guy Roca