Vauvert : Frédéric Jauras producteur de safran présente sa passion

Samedi 4 novembre, à l’espace culture Jean Jaurès de Vauvert, le conférencier et producteur de safran Frédéric Jauras a proposé un exposé de tous les aspects de la culture du safran et de sa transformation gastronomique, médicinale et cosmétique.

Frédéric Jauras a initié l’organisation d’une filière de production de safran sur le territoire de neuf communes dont Vauvert fait partie. Rassemblé sous le label “safran de Camargue”, le groupe de producteurs poursuit l’obtention d’une IGP.

Frédéric Jauras, un parcours de passionné

Depuis 2014, Frédéric Jauras cultive du safran à Vergèze et vend sa production en stigmates purs entiers ainsi qu’en produits dérivés à base de safran.
Il a acquit une grande expérience lors de nombreux projets auxquels il a participé à travers l’Europe et à l’étranger en faisant ses premiers pas en tant que safranier dans les Balkans, à Kozani (en Grèce), en Macédoine et à Vulcana Baia (en Roumanie). Après une expérience de culture en Tunisie, interrompue par les troubles connus par ce pays, il a rapatrié son activité en France.

Les Safraniers de Vergèze

Frédéric Jauras cherche alors des terrains pour continuer son activité. C’est Nestlé Waters Supply Sud (Source Perrier) qui a mis à sa disposition 3 hectares de terrain dans le périmètre de la source, assorti d’un mécénat.

Son entreprise fait partie de l’Association «Safraniers de Vergèze», dont Frédéric Jauras est actuellement le président. L’association offre une formation pour les safraniers qui veulent s’installer dans le périmètre du label “safran de Camargue” sur les communes de Vergèze, Codognan, Mus, Le Cailar, Beauvoisin, Aimargues, Vauvert, Vestric-et-Candiac et Aubord.

Indépendants sur le plan commercial, les membres de l’association poursuivent ensemble l’obtention d’un label IGP au niveau national et AOP au niveau européen. Le but est de produire un safran de Catégorie 1, conforme à la norme ISO 36-32. L’aire géographique présente des caractéristiques pédoclimatiques identiques, et une antériorité historique de la culture au sein de ce territoire. Ils ont ratifié un cahier des charges de production de haute qualité, propre à leur permettre de prétendre à une reconnaissance par un label.

Le safran, une histoire, des vertus et une économie

Pendant sa conférence, Frédéric Jauras a fait un exposé historique et expliqué l’utilisation très ancienne du safran. Le safran fait en effet partie des 700 substances utilisées pour leurs vertus médicinales et référencées dans le Papyrus d’Ebers, l’un des plus anciens traités médicaux connus à ce jour, datant du XVIe siècle avant J-C.
C’est au XVIème siècle que la culture du Safran atteint son apogée en France. Cependant, au XVIIème siècle, sa production va commencer à décliner.

Aujourd’hui, c’est l’Iran qui est le plus grand producteur de safran au monde, avec environ 120 tonnes. Il est suivi par l’Inde, la Grèce, le Maroc, l’Espagne et l’Italie. En comparaison avec ces pays, la production actuelle de safran en France reste modeste avec tout juste une cinquantaine de kilos.

La présentation a été suivie d’une dégustation-vente des produits de la filière du safran.

Contact :
06 61 24 12 11
safrandesalomon@gmail.com

Partagez !

A propos de l'auteur :

Stéphane Chesnais

Après cinq années passées dans le métier de Webmaster en tant qu’indépendant, je suis très enthousiaste à l’idée de participer à ce projet. Mon expérience au Midi Libre pendant deux ans, m’a permis d’acquérir des connaissances en matière de reportage et journalisme local. Aujourd’hui avec V+ Petite Camargue, j’aspire à partager un maximum d’infos avec vous !