Le Cailar : une exposition d’une grande qualité

  • Ce sont les créations de Jean-Paul Chambas et d’Hervé Di Rosa autour des œuvres de Pierre-Joseph Redouté (1759-1840), « le Raphaël des fleurs » qui sont exposées.

Depuis le 3 décembre et jusqu’au 31 janvier 2018, le Cercle d’Art Contemporain du Cailar présente à la galerie du bonheur « Les roses de Redouté ». Ce sont les créations de Jean-Paul Chambas et d’Hervé Di Rosa autour des œuvres de Pierre-Joseph Redouté (1759-1840), « le Raphaël des fleurs » qui sont exposées.

Pierre-Joseph Redouté, illustrateur botanique, né dans les Ardennes belges, fut d’abord le protégé des têtes couronnées, Marie-Antoinette, Joséphine de Beauharnais dont il fut le peintre officiel et le professeur avant de transmettre son savoir à l’académie des Sciences, au Muséum national d’histoire naturelle tout comme à Montpellier.
Peintre, illustrateur, éditeur, il est mort célèbre et sans le sou à Paris en 1840 alors que ses gravures, relevé quasi exhaustif des différentes variétés de roses, avaient un grand succès. Il ne pouvait bénéficier alors du droit d’auteur naissant mais non appliqué.

C’est la deuxième exposition que le Cercle d’art contemporain du Cailar propose autour de Pierre-Joseph Redouté.
Après Christian Lacroix et Philippe Louisgrand pour une exposition présentée à la galerie du bonheur puis en Italie dans la serre du plus ancien jardin florentin, ce sont Jean-Paul Chambas et Hervé Di Rosa qui ont créé selon Redouté un ensemble de quarante cinq œuvres.

S’ils ont parfois exposé ensemble lors d’expositions collectives du Cercle d’art, Le Sanglier, La Rétrospective(Le Cailar, Mexico D.F), Chomel raseteur (Nîmes) ou Le Torero mort (Arles, Saint Gratien), ils exposent là pour la première fois en duo.

Pour cette deuxième édition, Chambas, dans un ensemble de tous formats, conserve une mise en espace de la rose voisine de celle de Redouté.
Chambas s’est approprié cet univers avec brio, force, une virtuosité technique alliée à une belle liberté de trait et de composition, une palette de couleurs certes et de valeurs aussi allant du blanc au noir profond en passant par une impressionnante gamme de gris, usant de l’ensemble des degrés de dureté des mines de crayon.

Hervé Di Rosa a créé une série à l’encre de chine de Roses d’après Redouté, surdimensionnées comme de grands arbres auxquels s’agrippent ou se protègent les héros de la mythologie Dirosienne : Mimi, le monstre vert, Raymond, les René, la péteuse, Raoul : une drôle de tribu plus sereine qu’à l’accoutumée dans cet univers de fleurs géantes dont le cœur est un visage poupin, solaire.

Au-delà de cette diversité de propositions et du seul plaisir de créer, c’est de transmission qu’il s’agit ici, présente dans toute création, consciente ou pas, admise ou pas et d’interprétation aussi, assumée, affirmée, à la fois hommage et transgression.

Renseignement : La galerie du bonheur 19, rue du grand jardin 30740 Le Cailar – 06 81 49 70 87 – lecercledart@orange.fr

 

Partagez !

A propos de l'auteur :

Stéphane Chesnais

Après cinq années passées dans le métier de Webmaster en tant qu'indépendant, je suis très enthousiaste à l'idée de participer à ce projet. Mon expérience au Midi Libre pendant deux ans, m'a permis d'acquérir des connaissances en matière de reportage et journalisme local. Aujourd'hui avec V+ Petite Camargue, j'aspire à partager un maximum d'infos avec vous !