Vauvert : une exposition consacrée à Pierre Aubanel

Du 9 au 22 août a lieu à l’espace Culture Jean Jaurès a lieu une magnifique exposition consacrée à Pierre Aubanel, l’emblématique manadier. Organisée par le service culture de la ville de Vauvert avec pour commissaire d’exposition Annelyse Chevalier pour les archives photos et Guillaume Chevalier pour les costumes, cette exposition a attiré beaucoup de monde !

Pierre Aubanel est un monument pour le maire Jean Denat qui a présenté le manadier le jour du vernissage de l’expo en ouverture de la fête votive de Vauvert. 

L’exposition est organisée en quatre tables et quatre thèmes ;

Pierrot photographe, où il est pris en photo en train de photographier,

Gardian manadier, les deux mots sont très importants,

Pierrot humaniste, avec ses qualités héritées de son grand-père le marquis de Baroncelli,

Passeur et historien, qui avait un savoir et voulait le partager.

Des clichés du manadier photographe sont aussi exposés, dont certains ont fait le tour du monde. Puis une exposition du costume d’Arles, dont il était, comme son grand-père, un fervent défenseur, accompagne cet hommage réussi à Pierre Aubanel.

Pierre Aubanel, décédé à l’âge de 79 ans, a toujours suivi son instinct. Que ce soit pour capturer un taureau qui s’était échappé ou vivre en harmonie avec cette Camargue qu’il adorait et qu’il savait photographier. Son père Henri Aubanel avait pourtant essayé de le dissuader de suivre cette voie.

Mais il a emboîté le pas à son grand-père, le marquis Folco de Baroncelli-Javon. Pierre Aubanel débuta le travail de manadier à Gallician, à l’âge de seize ans. Son mariage en 1963 lui donna envie de s’installer à son compte. Il racheta des bêtes à son père et s’installa au Mas de Barjac, à Saint-Gilles, en 1968. À la fin des années 70, l’envie était trop forte, Pierre Aubanel se mit à son compte. Alors commença une grande histoire pour lui.

 

 

Partagez !

A propos de l'auteur :

Stéphane Chesnais

Après cinq années passées dans le métier de Webmaster en tant qu'indépendant, je suis très enthousiaste à l'idée de participer à ce projet. Mon expérience au Midi Libre pendant deux ans, m'a permis d'acquérir des connaissances en matière de reportage et journalisme local. Aujourd'hui avec V+ Petite Camargue, j'aspire à partager un maximum d'infos avec vous !