Beauvoisin Franquevaux : 14/18 Mémoire des Hommes

Commémoration : il y a 100 ans l’armistice était signée.

Il y a un siècle, le 11 novembre 1918 l’armistice fut signée marquant la fin des combats de la première guerre mondiale avec  9 millions de morts et 6 millions de blessés. Pour la France 1,3 millions de combattants furent tués, pour la seule commune de Beauvoisin Franquevaux  une cinquantaine de noms  sont inscrits sur les deux monuments aux morts de la commune.

La municipalité a prévu une  cérémonie de commémoration le dimanche 11 novembre  à 10 heures à Beauvoisin  et 10h45  à Franquevaux suivie par un vin d’honneur au foyer de Franquevaux.

Le Monument aux Morts, puissant outil mémoriel après la grande guerre.

Le monument aux morts est une réponse à l’absence de corps, corps très souvent restés sur les champs de bataille, manque d’identification,  acheminement et listage impossible à la fin de la guerre.

Les dépouilles ne revenant pas aux familles à la fin de la guerre , ces monuments furent la manière de vivre en communauté la disparition et le deuil, sans les corps ce sont les noms gravés sur ces milliers de monuments qui feront office de tombe collective, objet symbolique pour incarner la douleur et la mémoire.

Pris en charge par les communes, les monuments aux morts doivent obéir qu’a une seule règle celle de la  laïcité.

Le monument aux morts de Beauvoisin fut inauguré le 22 mai 1921, le sculpteur Charles Blanc fut chargé d’élever cet obélisque en calcaire orné d’un bas relief représentant une victoire ailée et casquée pour un coût de 18 000 F. Source Monument Beauvoisin

Franquevaux a inauguré dans un  lieu plus propice au recueillement son nouveau monument le 11 novembre 2016,  stèle en calcaire réalisée par le tailleur de pierre  M. Valez . « Nous avons souhaité que ce nouveau Monument, par ces sculptures, symbolise la  défense de nos soldats face à la guerre avec le Fusil, l‘invulnérabilité et la puissance de nos soldats par le Casque qui les protégeait et surtout la Paix avec la branche d’olivier surmonté d’une colombe. »  Monique Christol.

Mémoire des hommes.

Mémoire des hommes est un site destiné à mettre à la disposition du public des documents numérisés et des informations issues des fonds d’archives et des collections conservés par le ministère des armées.  SITE Mémoire des hommes

Recherche : sur Bouet Alfred cité sur les deux monuments  tué à l’ennemi le 4 novembre 1918 au canal de la Sambre, il avait 34 ans.

Partagez !

A propos de l'auteur :

André Michel Rodriguez

Retraité, je pratique la photographie, je randonne, je pêche et j'aime découvrir et expérimenter des activités diverses.