Le Cailar : 29ème rendez-vous du Café de Pays dédié au tourisme

  • Public et acteurs locaux réunis au café de l'Avenir au Cailar

Le jeudi 19 avril, le café de l’Avenir a réuni un nombreux public pour ce 29ème rendez-vous du Café de Pays. Le sujet proposé était celui du « Tourisme en Camargue Gardoise ». Michel Falguières avait la lourde charge d’animer les débats passionnés et passionnants.

La séance débute par un diaporama présenté par Olivier Calleriza. Celui-ci nous montre le patrimoine de la Camargue Gardoise dans toute sa diversité et sa complexité. L’Office du Tourisme de Vauvert et de Petite Camargue était bien représenté. Alain Reboul, son président, intervient pour dire qu’ils n’allaient pas dans le sens d’un tourisme de masse et que la préservation de l’environnement faisait parti de leur objectif : « faire connaître tout en préservant ».

La couverture du guide touristique 2018 mais en avant, la viticulture, la richesse ornithologique et la culture taurine du « Cœur de la petite Camargue ». Mireille Bremond, directrice de l’Office, a parlé de sa structure, du recentrage des objectifs sur la Camargue Gardoise et de la diversité des acteurs sur ce territoire avec « la nécessité de se connecter les uns, les autres ». Elle souligne également la prise de conscience des institutionnels sur cette thématique.

Elle évoque ensuite les 120 km de sentiers balisés et de leur entretien comprenant également une veille sur la qualité des paysages traversés. Les randonnées pédestres et à cheval sont très demandées par les touristes qui viennent dans notre région. Pour le cheval si la demande est bien identifiée, les prestataires de services manquent. Sabine, chargée de mission à l’office du tourisme, a parlé statistiques et chiffres. Le tourisme en Petite Camargue et surtout familial avec une dominante nature et activités de pleine nature. A noter que dans le Gard, la Petite Camargue est le secteur où le maillage des circuits pédestres et cyclables est le plus développé.

L’Office du Tourisme propose deux sites d’accueil . Celui de Vauvert semble en baisse de fréquentation alors que celui de Montcalm est en hausse. Aujourd’hui c’est la fréquentation numérique qui est la plus utilisée. 384 199 clics pour une saison avec les mots clefs « Camargue » ou « Fête votive » qui sont en tête des requêtes.

 

 

Beaucoup d’autres intervenants ont pris la parole. Serge Colombaud a parlé du label Grand Site de France. Celui de Site Remarquable du Goût a été également évoqué. Beaucoup d’échanges vont tourner sur l’environnement, la surfréquentation des sites sensibles et de la nécessite de régulation des moyens motorisés utilisés pour faire découvrir la région. René Barra, s’interroge sur le risque d’un tourisme mal contrôlé ou l’intérêt économique finit par l’emporter sur la volonté de protection de la biodiversité. L’impact du tourisme sur les habitants de Petite Camargue sera également soulevé. Les emblématiques prés du Cailar ont été au centre des débats. Georges Goudal, des Calèches de la Clapière, aborde la difficulté de cohabitation avec de trop nombreux 4X4, alors que le manadier Jean-Elie Agnel a besoin de cette mâne touristique pour faire vivre son élevage. Des conflits d’intérêts qui ne semblent pas insurmontables puisque les acteurs locaux émettent des solutions. Monsieur Joël Tena, maire du Cailar évoque également des projets pouvant être mis en œuvre. Il rappelle qu’une interdiction de circulation ne peut pas s’appliquer qu’à une seule catégorie d’utilisateur.

Pour finir dans la bonne humeur Michel Falguières, a clamé un extrait poétique de son ouvrage « Encre Cristalline »

 

 

Partagez !

A propos de l'auteur :

Jean-Pierre Trouillas

Naturaliste, amoureux des sciences naturelles, de l’histoire, du patrimoine et des traditions. Passionné de photographie, des arts et de la culture. Curieux de tout en quelque sorte avec une furieuse envie de partager mes passions. Ex-éducateur à la retraite, mais toujours prêt à créer du lien par conviction et non par déformation professionnelle.