Logo de l’Office de Tourisme : le malentendu dissipé

L’Union des Jeunes de Provence et du Languedoc (UJPL)  et Jean-Paul Franc, Président de la communauté de communes de Petite Camargue (CCPC), accompagné d’Alain Reboul, Vice-président de la commission Tourisme, se sont présentés aux médias locaux ce vendredi 12 janvier afin de dissiper un malentendu concernant le nouveau logo de l’Office de Tourisme.

Le taureau de la discorde

Pour resituer ce qu’il s’est passé, il faut remonter à la fin décembre, quand l’Office de Tourisme a présenté son nouveau logo à la presse locale (Voir l’article). L’absence remarquée du Taureau, et surtout l’explication qu’en a donné le directeur du Studio Gazoline, chargée de la création de la nouvelle identité visuelle de l’OT, a suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux.
« Il sera bien présent dans les brochures » avaient assuré le directeur du Studio Gazoline et la directrice de l’Office de Tourisme. Mais pourquoi pas alors sur le logo ? Explication de l’agence « Animal emblématique de notre territoire, il génère néanmoins une certaine ambiguïté avec les valeurs partagées par une partie de la clientèle étrangère (notamment celle des pays du Nord). Comme le montrent les études menées à ce sujet, cette population exprime une certaine aversion pour les activités taurines lorsqu’elles peuvent entrainer la vue du sang… ».

L’UJPL a réagi sur les réseaux sociaux

L’UJPL, qui représente plus de deux milles jeunes de Nîmes à Arles, est née du rassemblement d’une vingtaine de clubs et associations portés par la jeunesse de la région qui œuvrent pour la sauvegarde des traditions et des cultures taurines.
L’association qui entend promouvoir et défendre ces traditions « qui marquent leur identité » s’est émue de l’argument.
Jeune génération très présente sur les réseaux sociaux, il n’en fallait pas moins pour qu’elle réagisse.

Une rencontre qui a dissipé le malentendu

Face à la polémique naissante, les élus de la Communauté et l’Union des Jeunes se sont rencontrés et ont exprimé chacun leur point de vue.
Pour les élus, il va s’en dire que le respect des traditions camarguaises et la mise en valeur du taureau sont au cœur de leurs préoccupations. Ils reconnaissent cependant une erreur de communication de leur part, « ils n’auraient pas dû aborder le sujet de cette manière » a dit le Président.
Quant à l’UJPL, ce n’est pas tant l’absence du taureau sur le logo qui les a choqués mais bel et bien la raison invoquée.

En conclusion, le logo ne sera pas modifié. L’agence montpelliéraine Studio Gazoline poursuivra son travail sur le Site Internet et les brochures qui, bien entendu, feront la part belle à l’emblématique taureau.

Partagez !

A propos de l'auteur :

Stéphane Chesnais

Après cinq années passées dans le métier de Webmaster en tant qu'indépendant, je suis très enthousiaste à l'idée de participer à ce projet. Mon expérience au Midi Libre pendant deux ans, m'a permis d'acquérir des connaissances en matière de reportage et journalisme local. Aujourd'hui avec V+ Petite Camargue, j'aspire à partager un maximum d'infos avec vous !